Pédagogie performative
Hopper_HotelRoom.jpg

Regarder son corps, son environnement, l’autre, observer, comprendre.

Jouer avec son corps, transformer le paysage, rencontrer l’autre.

Performer son corps, son quotidien, le geste, l’autre.

Les projets pédagogiques menés par Agnieszka Ryszkiewicz auprès d'amateur·rice·s, de jeunes, d'étudiant·es·s, de publics empêchés, proposent de tisser des liens fort entre l’art et le quotidien. 

À travers les outils chorégraphiques et performatifs elle invite les participant·es·s à reconsidérer leur rapport à l’art et à s’amuser à s’en rapprocher tout en travaillant en douceur la notion du regard.

L’objectif de ce projet est de faire découvrir différents genres d’expression artistiques et scéniques dans lesquelles le corps joue un rôle important. Les élèves sont amenés à observer et comparer des modes d’expression corporelle, visuelle et/ou textuelle. On se demandera comment le corps en live ou en image peut ainsi que le texte et les mots, exprimer et susciter diverses émotions. Le corps est le siège de nos émotions, mais aussi un "outil de communication". Dans une société où l'image est omniprésente, il détermine l'image que l'on renvoie à soi-même et aux autres. Le corps a une histoire, une mémoire. Comment appréhender son corps qui est nécessaire à la construction de soi ? À partir des sorties, les élèves sont amenés à exprimer et à échanger leurs émotions, leur avis, leurs goûts, leur opinion. L’objectif est aussi de favoriser le dialogue et l’échange d’opinions ainsi que de la pratique au sein du groupe et finalement de faire partager une forme artistique qui découle de ce vécu avec d’autres. S’ouvrir, apprendre à écouter et à regarder, oser parler de ses opinions personnelles et faire des propositions concrètes pour oser se mettre en scène.

 

Projet CREAC et classes à PAC guidé par la Mac de Créteil. 2015 – 2021

D’abord par des pratiques physiques, par une entrée dans la danse, dans les sensations physiques, dans la performance. Ensuite par un travail d’acteur, il s’agit d’essayer de déplacer la façon de percevoir son entourage et son propre corps à l'intérieur de celui-ci. Chercher à faire entrer la poésie et la fiction dans l’image de soi. Prendre le temps d’observer, de se sentir bien dans sa peau, seule, devant les autres, regarder les autres avec un regard bienveillant, de déjouer les codes de regard imposés par cet environnent, par la société. Chercher la liberté dans un espace qui en est démuni.
En parallèle, explorer l’image de la liseuse, rencontrer des livres et l’acte de lire dans le quotidien, dans l’histoire de l’art. Par des séances de regard croisé sur des films, des vidéos. Par des visionnages de peintures et photos. Par des lectures et réécritures de morceaux de textes, de magasines, de journaux, intimes ou pas. Créer des autoportraits en liseuses.

Projet avec et pour un groupe de détenues.
Maison d’arrêt de Fresnes en partenariat avec le Mac/Val, Musée d’Art Contemporain du Val de Marne. 2017 – 2018

SensArtsionnel est pensé comme un parcours qui propose aux collégiens de visiter ensemble des expositions, visionner des films, assister aux spectacles de danse, le tout accompagné d'ateliers pratiques qui mettent en jeu l'expérience du spectateur. SensArtsionnel interroge comment tracer des liens entre les différentes formes d’art que nous côtoyons, entre la vie quotidienne et l’expérience du spectateur, entre nos histoires individuelles et celles comptées par les historiens de l’art. C'est un jeu de piste dans les méandres de la forêt des arts. C'est une traversée étendue sur toute l'année scolaire pendant laquelle nous apprenons, en spectateur curieux, comment lire les traces, écouter les sons et s’aventurer sans peur sur les terrains glissants que nous proposent les artistes d'aujourd’hui.

 

Projet de classe à PAC en partenariat avec la DAAC avec les Cinémas du Palais, la Mac de Créteil et le Mac/Val. 2014 – 2016

Le geste déplacé est une rencontre pratique et théorique intense de six jours avec les jeunes des trois filières en lycées agricoles, vin et vigne, service aux personnes et aux territoires et aménagement paysager. Elle se termine par une performance déambulatoire, créée ensemble dans les différent lieux du lycée. Ce projet permet aux jeunes d’observer leur corps, le contact d’un corps avec l’autre, et de scruter d’une façon ludique les circonstances, les environnements et les outils qui accompagnent ces rencontres. Ceci pour découvrir les différents modes d’implication de leur propre physicalité dans leur travail quotidien.

Projet mené avec trois filières du Lycée Agricole Edgar Pisani à Montreuil-Bellay dans le cadre de la thématique régionale Le Geste Professionnel, avec le réseau Art'ur / Réseau d'action artistique de l'enseignement agricole publique, en partenariat avec le FRAC Pays de la Loire et la DRAC. 2016

© 2020 All rights reserved

  • Black Facebook Icon